L’Accord de Paris

Anjahamana Johnson (83)_Easy-Resize.com
Anjahamana Johnson (61)_Easy-Resize.com
Anjahamana Johnson (130)_Easy-Resize.com

A propos de l’Accord de Paris

C’est quoi l’Accord de Paris ?

L’Accord de Paris a été adopté le 12 décembre 2015 lors de la vingt et unième session de la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, qui a eu lieu à Paris du 30 novembre au 13 décembre 2015. Conformément à son article 20, l’Accord sera ouvert à la signature des États et des organisations d’intégration économique régionale qui sont parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, au Siégé de l’Organisation des Nations Unies à New York du 22 avril 2016 au 21 avril 2017. Dans ce traité, il a été convenu de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels et de poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5 °C.

Quels sont les composantes de l’Accord de Paris ?

L’Accord de Paris est un effort commun et mondial de renouvellement de la gestion des négociations climatiques internationales. L’accord de Paris est appuyé par des initiatives nouvelles qui s’articule autour de 4 piliers :

  • L’adoption d’un accord universel
  • L’élaboration, par chaque Etat, de contributions nationales pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Si le texte de l’accord ne mentionne pas le contenu de ces contributions, il contraint les Etats signataires à établir un plan de contributions, les mettre en œuvre, et les revoir à la hausse régulièrement
  • L’intégration de la société civile dans le processus des négociations, à travers l’Agenda de l’Action adopté en novembre 2016, qui rassemble les initiatives de la société civile de 180 pays. Dès 2015, des membres de la société civile sont nommés Champions de haut-niveau, pour faciliter l’intervention de la société civile dans le processus interétatique
  • L’engagement financier des pays développés, à verser 100 milliards de dollars par an à partir de 2020. Ces financements, fléchés à travers le Fonds vert pour le climat créé en 2009, devront privilégier les Etats les plus vulnérables aux changements climatiques

L’entrée en vigueur de l’Accord de Paris

L’accord de Paris est entré en vigueur le 4 novembre 2016. Il présente un plan d’action visant à limiter le réchauffement planétaire. Ses principaux éléments sont les suivants:

  • Contributions: les pays ont présenté de vastes plans d’action nationaux sur le climat en vue de réduire leurs émissions
  • Ambition: les gouvernements sont convenus de communiquer leurs plans d’action tous les 5 ans, chaque plan fixant des objectifs plus ambitieux
  • Transparence: les pays sont convenus de s’informer mutuellement et d’informer le public des progrès qu’ils accomplissent dans la réalisation de leurs objectifs, afin de garantir la transparence et le contrôle de leur action.

Et Madagascar ?

Madagascar montre sa volonté à lutter contre le changement climatique en ratifiant les différents traités sur le climat dont l’Accord de Paris en 2016 et en soumissionnant sa CDN avec des  engagements  de réduction des émissions de GES de 14% par rapport au scénario BAU, une augmentation de  la capacité d’absorption de 32%, et le renforcement  de  la  résilience face au changement climatique.