Le marché carbone

Anjahamana Johnson (83)_Easy-Resize.com
Anjahamana Johnson (61)_Easy-Resize.com
Anjahamana Johnson (130)_Easy-Resize.com

Le marché carbone

Une petite définition

Le marché du carbone, ou système d’échange de quotas d’émission de gaz à effet de serre, est un outil de politique publique visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre (principalement le dioxyde de carbone), responsables du réchauffement climatique.

C’est un mécanisme coopératif établi dans le cadre du Protocole de Kyoto. Les objectifs sont d’aider les pays en développement à atteindre leurs objectifs de développement durable et de permettre aux pays développés de contribuer à la réduction des émissions de GES dans l’atmosphère.

Les différents types de marché réglementés par le Protocole de Kyoto

Pour permettre aux pays industrialisés de s’acquitter de leurs engagements chiffrés de réductions des émissions de GES, le Protocole de Kyoto (PK), en référence à  la ville où il a été négocié, a instauré trois mécanismes de flexibilités, à savoir les Permis d’ Emission Négociables, la Mise en Œuvre Conjointe et le Mécanisme pour un Développement  Propre qui est le seul mécanisme impliquant les pays en développement : Le MDP est un mécanisme coopératif dont les objectifs sont d’aider les pays en développement à atteindre leurs objectifs de développement durable et de permettre aux pays développés de contribuer à la réduction des émissions de GES dans l’atmosphère. Seules les parties (pays) ayant ratifié le Protocole de Kyoto ont accès à ces mécanismes.

Les principes du MDP 

Le Mécanisme pour le Développement Propre (MDP) est l’un des trois mécanismes de flexibilité du relatif à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC). Le MDP a un double objectif d’aider les pays en développement à parvenir au développement durable tout en contribuant à l’objectif ultime de la convention et également d’aider les pays industrialisés à satisfaire leurs obligations de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) selon le PK. Ce mécanisme permet de limiter les émissions dans l’atmosphère et/ou d’accroître les capacités de séquestration par la biosphère des GES. Les plans d’actions et programmes nationaux développés

Suite à l’adoption de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques en 1992 et son entrée en vigueur en 1994, les Parties à la Convention ont adopté un Protocole juridiquement contraignant et qui fixait des objectifs de réductions des émissions de gaz à effet de serre  (GES) de 5% en moyenne par rapport à l’année 1990  pour les pays industrialisés.

Pages : 1 2 3 4