Région SAVA: responsabilisation de la population locale dans la protection des aires protégées

La gestion durable des aires protégées ainsi que la lutte contre la dégradation forestière constituent une des principales priorités du Ministère. Pour la région SAVA, le programme S2NPA œuvre dans la protection de la biodiversité et la promotion d’activités génératrices de revenus pour la population locale. Dans le cadre de ce programme, une patrouille a été effectuée par les équipes de la DREDD Sava et de Sambava du 11 au 17 août 2020 dernier. Durant les contrôles forestiers

effectués par l’équipe, un défrichement de 0,8 ha de terrain a été constaté dans l’aire protégée d’Antsakasaka-Fokontany Ambavala. Le responsable de cette infraction a été de suite remis à la gendarmerie d’Anjangoveratra. Par ailleurs, trois individus ont été pris en flagrant délit de coupe de bois dans la forêt d’Andohan’ny Anjavinambo. Les enquêtes ont révélé que ces individus font partie des propriétaires de terrain situé dans la Nouvelle aire protégée de Makirovana Tsihomanaomby. Notons que les propriétaires de terrains qui y sont installés avant la mise en place de cette NAP ont le droit de rester dans leurs terres. Toutefois, ils doivent respecter les règles relatives à la préservation des ressources naturelles qui se trouvent dans cette aire protégée.

Afin de lutter contre ces infractions, les autorités locales misent sur la responsabilisation et l’implication des populations locales dans la protection des aires protégées. Ainsi, outre l’amélioration du système de gestion des aires protégées, le renforcement de l’éducation environnementale et la promotion des emplois verts seront mis en exergue dans ces zones.

L’équipe de la DREDD Sava a profité de ces descentes sur terrain pour faire connaître à la population environnant les aires protégées les règles et sanctions liées aux infractions de ce genre.

Dans le cadre de cette mission de contrôle, la DREDD Sava et le CEF Sambava ont été appuyés par l’équipe du MBG (Missouri Botanical Garden), de la Commune rurale d’Anjangoveratra, des patrouilleurs et de la gendarmerie nationale d’Anjangoveratra.

Comments are closed.